ActualitésRetour aux actualités

Manifestation de haine en Virginie

Parlez-en :

Un homme de 20 ans originaire de l’Ohio, James Alex Fields fils, a été arrêté et fera face à plusieurs accusations dont une de meurtre au deuxième degré alors qu’il aurait foncé avec son véhicule sur une foule qui manifestait contre un rassemblement de suprémacistes, à Charlottesville, en Virginie, tuant une femme de 32 ans et en en blessant plusieurs autres.

Les autorités ont dit que 19 personnes avaient été blessées par l’automobiliste fou. En tout, 40 personnes ont dû recevoir des soins au cours de la journée.

L’acte fou de l’individu a exacerbé les tensions déjà fort vives qui ont fait sombrer la ville dans le chaos provoqué par le plus important rassemblement d’extrémistes de droite depuis au moins 10 ans.

Les suprémacistes voulaient protester contre une décision des autorités de retirer une statue de Robert E. Lee, le commandant en chef de l’armée sudiste pendant la Guerre civile américaine. Les contre-manifestants, eux, protestaient contre le racisme.

Il y avait jusqu’à 6 000 manifestants dans les rues de Charlottesville. Parmi eux figuraient des membres du KKK, de groupes néonazis, des miliciens et des militants qui se réclament de l'”alt-right”, une idéologie nationaliste blanche et populiste.

En conférence de presse, le président des États-Unis, Donald Trump a condamné ce qu’il a qualifié de “démonstration odieuse de haine, de sectarisme et de violence”. Il a prôné un retour à la loi et à l’ordre.

Il a cependant tenu à souligner que “plusieurs camps” en sont responsables.

La réaction du président a provoqué de nombreuses critiques.

Par exemple, le démocrate Adam Shiff a écrit que le président doit se prononcer “contre le retour en force des suprémacistes et qu’il n’y a pas plusieurs camps, juste le bien et le mal.